Gestionnaire ou Leader ?

dreamstime_s_33459893

Récemment j’ai lu le livre « Qui donne reçoit » de Ivan Misner, le fondateur du BNI (Business Network International) et dans ce livre il raconte une histoire qui illustre parfaitement  la différence entre un gestionnaire et un leader :

« Pensez à votre société comme si elle était constituée d’un grand groupe de bûcherons dont le travail consiste à dégager une route à travers une vaste forêt. Beaucoup de propriétaires d’entreprises aiment la routine quotidienne, c’est-à-dire manier la hache et transporter le bois. Un leader est une personne qui se met à l’avant et montre aux autres le maniement de la hache. Ça fonctionne si vous connaissez tous de vos employés et si la route ne doit pas mener trop loin.

Les choses se compliquent lorsque vous souhaitez que l’entreprise se développe, si la route est longue et le territoire devant vous inconnu. Vous devez alors former des équipes pour couper les arbres, d’autres pour déplacer le bois hors de la route, et d’autres encore pour l’empiler. Vous avez besoin d’ingénieurs pour mesurer la longueur et la direction de la route à tracer, vous devez fournir du matériel pour remplacer les outils qui s’usent, des comptables pour préparer les salaires, coordonner les absences des employées pour leurs vacances et leurs congés maladie. Tout cela est important, c’est de la bonne gestion, mais c’est ne pas le travail du leader.

Vous vous trouvez loin devant, au cœur d’une forêt vierge, en train de couper des arbres et de dépenser de l’énergie, tout en donnant l’exemple à votre équipe de bûcherons. Pendant ce temps, quelque part à l’arrière, certains sont assis sur les piles de bois, parlant de sport et du mauvais fonctionnement de la société. Ils se disent qu’elle fonctionnerait bien mieux s’ils s’en occupaient eux-mêmes. Quelqu’un dit : « Je ne vois pas pourquoi nous continuons à empiler le bois ; mettons sur pied une cantine pour faire un peu d’argent. » Un autre s’aventure dans la forêt en cherchant un raccourci et le fonctionnement ralenti progressivement jusqu’à ce que tout s’arrête. Mais vous ne vous en rendez pas compte parce que vous êtes loin devant, vous acharnent avec votre hache.

Pour être un dirigeant avisé, voici ce que vous devez faire. Vous devez déposer votre hache, grimper à l’arbre le plus haut et regarder tout autour. Vous évaluez la situation, pointez dans la meilleure direction selon vous et vous dîtes à tous, d’une voix forte et claire : « C’est par là » Vous descendez de l’arbre et déclamez aux bûcherons : « A cinq cent mètres, nous serons devant un ravin et nous devons aller à droite, après avoir l’avoir franchi. » Vous dites aux employés qui empilent les bûches : « Il y a une clairière tout près sur votre gauche, où vous pourrez empiler les bûches. » Puisque vous dessinez des cartes, afin que tous comprennent la situation.

Certes un leader doit passer un certain temps à couper, nettoyer, empiler des arbres et montrer comment le faire. Il doit aussi prendre le temps – plus l’entreprise ce développe, plus il faut consacrer de temps – grimper aux arbres et de dessiner des cartes. C’est ce que l’on appelle « travailler son affaire ». »

Source : « Qui donne reçoit » de Ivan R. Misner

image_pdfimage_print

Un Commentaire

  1. Le coaching est d’une grande valeur,surtout pour la progression de notre potentialité dans le domaine professionnel

Laisser un commentaire